منتديات سيدتي العربية
اهلا بكم في منتديات سيدتي العربية...فمرحبا بكل التعليقات و الاقتراحات و كذا المشاركات الجادة التي حتما ستكون لنا دعما مفيدا...كل الاقتراحات مرحب بها..

منتديات سيدتي العربية

منتدى عام شامل لكل المواضيع الهادفة الاجتماعية و العامة
 
الرئيسيةبوابة حواءمكتبة الصوربحـثس .و .جالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول
اهلا وسهلا بكم  في منتديات سيدتي العربيه تجدون كل ما هو جديد وجميل 

شاطر | 
 

 Les maladies nerveuses d'origine métabolique

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Admin
Admin
Admin
avatar

انثى برجي هو : برج السرطان
السرطان
عدد المساهمات : 1547
نقاط : 3732
السٌّمعَة : 1
تاريخ الميلاد : 25/06/2000
تاريخ التسجيل : 30/03/2011
العمر : 17
الموقع : http://sayidati.3arabiyate.net
العمل/الترفيه : ادمن منتديات سيدتي العربية
المزاج : متقلب
علم دولتي : المغرب

مُساهمةموضوع: Les maladies nerveuses d'origine métabolique   الأحد ديسمبر 11, 2011 2:56 pm

TETANIE
HYPOMAGNESIENNE


Etiologie – Epidémiologie – Symptômes – Diagnostic – Traitement – Prévention - Bibliographie


Etiologie


* affection
nutritionnelle, rencontrée plus fréquemment chez les femelles laitières au
pâturage, d’où son nom de « tétanie d’herbage ».
* les
causes d’hypomagnésémie sont liées à l’importance de la production lactée
(l’affection survient surtout au pic de lactation) et au métabolisme du
magnésium.
* rare
chez les petits ruminants.




Dans le sol, un excès d’engrais azoté
et potassique entraîne un lessivage du magnésium présent par la pluie. L’herbe
qui pousse est donc carencée en magnésium, ce qui diminue l’apport à la brebis.
Par ailleurs, l’herbe jeune est riche en eau et en azote soluble, ce qui
aggrave la situation. La production lactée, l’âge ou un stress tel que le froid
ou une agression provoque un accroissement des besoins qui ne peuvent plus être
couverts. L’hypomagnésiémie est à l’origine des symptômes nerveux observés.


Les réserves corporelles de magnésium
sont très faibles. Pour 70%, cet élément est stocké au niveau des surfaces
cristallines de la charpente osseuse, surtout au niveau des côtes et des
vertèbres. Si chez les jeunes animaux, cette charpente est relativement
perméable, permettant de satisfaire les besoins en magnésium pendant 40 à 50
jours, chez l’adulte, les réserves ne permettent pas d’assurer les besoins plus
de 4 à 5 jours. Les adultes sont donc très dépendants de l’apport alimentaire
en magnésium. Si la ration est pauvre, les réserves sont vite épuisées et il en
résulte une chute de concentration au niveau sanguin mais aussi dans le liquide
céphalorachidien et dans l’urine, ainsi que dans des organes tels le cœur ou
l’encéphale.





Physiopathologie de
la tétanie hypomagnésienne. J. Brugere Picoux


Epidémiologie


* observée
surtout sur des femelles âgées, trop grasses ou trop maigres.
* la
sensibilité est maximale dans les 6 semaines suivant la mise-bas, après un
hiver difficile ou après un stress ou une période d’anorexie.
* la
mise au pâturage sur une herbe jeune est, on l’a vu un facteur aggravant.
* la
maladie survient chez des animaux qui sont depuis une à trois semaines sur
des pâturages ayant subi une fertilisation azotée et potassique intensive
et dont l’herbe est en pleine pousse, donc souvent au printemps ou en
automne après une longue période pluvieuse.




Symptômes


* l’animal
est souvent trouvé mort au pré le matin.
* les
symptômes apparaissent lorsque la concentration plasmatique de magnésium
est inférieure à 1.5mg/dL.
* évolution
caractérisée par des signes nerveux d’hyperexcitabilité neuromusculaire,
troubles du comportement, raideur de la démarche, grincements de dents et
crises convulsives avec trismus dès qu’une stimulation est effectuée.
* la
mort peut survenir pendant une crise convulsive.
* il
existe une forme chronique d’hypomagnésémie qui se traduit par un
amaigrissement, une fatigabilité, des difficultés locomotrices
accompagnées de tremblements sans hyperthermie.







Photo J Brugère Picoux


Brebis trouvée morte
au pré


Diagnostic


Les commémoratifs associés aux
symptômes donnent un tableau caractéristique.





Moment d’apparition
des principales maladies métaboliques rencontrées chez les petits ruminants,
(issu du livre « Maladies des moutons », Brugère Picoux, 2 ème
édition, Editions France Agricole, 2004)


* le
diagnostic peut être thérapeutique si le traitement est administré à
temps.
* sur
l’animal vivant, la confirmation peut passer par le dosage du taux de
magnésium sanguin, celui-ci étant inférieur à 1mg/dL dans les cas
certains, et à 1,5mg/dL en cas de suspicion. On pondèrera la valeur de ce
dosage car le magnésium sanguin augmente suite aux crises convulsives.
* en
parallèle, on peut observer une hypocalcémie associée, mais elle est
toujours secondaire.
* on
peut parfois observer une atteinte hépatique et des pétéchies, mais ces
lésions ne sont pas constantes.
* après
la mort de l’animal, il est possible de doser le magnésium :
* dans
les deux heures, dans le liquide céphalorachidien
* dans
les 24 heures dans l’urine
* dans
les 48 heures dans l’humeur vitrée de l’œil conservé dans la glace.




Traitement


* le
traitement a pour but d’apporter le magnésium déficient par voie
intraveineuse, associé à un apport de calcium.
* les
ovins présentant une forme aiguë avec des crises convulsives sont traités
par voie intraveineuse : 20 à 30mL d’une solution de sulfate de
magnésium ou 40 à 50mL d’une solution de calcium-magnésium. La perfusion
doit être lente et la solution tiédie. Le traitement peut être reconduit
12 heures plus tard.
* un
apport par voie sous-cutanée peut prendre le relais du précédent.
* on
poursuit la correction par un apport oral pour éviter les récidives.
* dans
la forme chronique, on traite directement les animaux par voie
sous-cutanée pour obtenir un effet prolongé.




Prévention


* si
un animal est suspect, il peut être bon d’effectuer un dosage sanguin du
magnésium sur 10% des animaux du troupeau pour intervenir à bon escient.
Néanmoins, il est souvent intéressant de mettre en application le plan de
prévention dès la première alerte.
* la
prévention de l’hypomagnésémie est d’ordre alimentaire : apport de
magnésium et de sel, alimentation suffisamment énergétique… On raisonne
l’apport des engrais sur les pâturages. On redoublera de vigilance sur les
animaux à risque lors de stress pendant la période critique.
* dans
la mesure du possible, il faut éviter de mettre les animaux à la sortie de
bergerie sur des prairies où l’herbe a poussé rapidement. Il vaut mieux
les garder enfermés la moitié de la journée en leur donnant du foin ou de
la paille avec 7 à 8g de magnésie calcique par animal, mélangée à des pulpes
ou de la mélasse pour la rendre plus appétente. On habitue les animaux à
cette supplémentation 15 jours à 1 mois avant la mise à l’herbe.
* si
l’éleveur désire maintenir le troupeau dehors, il devra alterner les
jeunes prairies avec les anciennes jusqu’à fin juin ou laisser à
disposition des animaux du foin de bonne qualité. Les périodes de repos
permettent aux jeunes prairies de se charger en magnésium.
* corriger
la ration alimentaire par l’apport de minéraux contenant au moins 60% de
magnésium, de croquettes supplémentées en magnésium ou sous forme
d’acétate de magnésium dans les pierres à lécher.
* l’intervention
au niveau des prairies à tétanies est également possible. Comme traitement
de routine dans les zones pauvres en magnésium il est sage de conseiller
l’emploi d’engrais enrichis en magnésium et en calcium comme amendement
des prairies. Une fertilisation raisonnée et bien menée peut augmenter de
60 à 80% la concentration en magnésium de l’herbe.

_________________
http://hydrang3a.com/vb/up/aldosare20.swf




كل شجر له مطر يرويه
وكل فقير له رب يغنيه
وكل يهودي له مسلم يربيه








.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://sayidati.3arabiyate.net
 
Les maladies nerveuses d'origine métabolique
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات سيدتي العربية :: forum international :: votre sante-
انتقل الى: